Séminaire – Abdou Belkacem – M’aime pas en rêve !

Abdou Belkacem
06 24 36 74 90
belkacemabdou@gmail.com

M’aime pas en rêve !

De quoi rêve la Belle au bois dormant ? Pourquoi pas de son prince charmant et de leur rencontre où rêve devient réalité.
Dans l’avant propos de Pour La Science (octobre 2014), Étienne Klein joue de cette métaphore pour définir la matière en physique quantique. Telles des « Belles au bois dormant », les particules virtuelles hibernent dans une sorte d’ontologie endormie. Pour les faire exister vraiment, on doit leur donner l’énergie qui manque à leur pleine incarnation. Le vide lui même peut jouer le rôle de prince charmant. De leur rencontre se constitue la matière.
De même, dans le langage, un vide opère et donne matière quant à l’existence du sujet et selon une certaine position du sujet dans la structure.
Dans le séminaire Compactification par le Je (décembre 2014), René Lew nous dit que « pour définir la structure, on part des concepts et on poursuit par des figures. Étant entendu que concepts et figures sont définis par le sujet qui s’avère être le sujet de l’énonciation. Sachant que ce qui est mis en jeu dans ces concepts échappe dans la structure, et que la structure échappe dans les figures. En effet, la structure en ce qu’elle est éminemment fonctionnelle ne se démontre pas dans ses représentations comme en mathématique, ni dans ses figures ».

À l’envers, Freud pose la question de la figurabilité dans le rêve. Certes, il définit la structure du rêve et ses logiques du type « ni…ni… », « ce n’est pas ma mère » ou encore « m’aime pas en rêve ! ». Mais n’est ce pas depuis cette organisation du rêve, depuis sa figurabilité que du sujet est mis en jeu ? Comment rend-t-elle compte d’une certaine position du sujet ?
La lecture des chapitres 6 et 7 de la Traumdeutung de Freud nous servira de trame pour ce séminaire.

Dates, horaire, lieu
Rythme mensuel à partir d’octobre 2017.
Dates, horaires et lieu seront communiqués plus tard.
Inscription possible par mail (belkacemabdou@gmail.com) ou téléphone (06.24.36.74.90).

Comments are Disabled