Marseille, Séminaire, Bernard Hubert

Bernard Hubert
hb.hubert.bernard@free.fr
04 91 37 14 14

De l’énoncé à l’énoncer

Lacan, dans son texte « L’étourdit », renouvelle ce qu’il avait annoncé du rapport de l’énoncé à l’énonciation dans le séminaire Le désir et son interprétation, en radicalisant sa position. Sur le plan logique, cela l’amène à discuter le rapport de l’universel à l’existence pour conclure « […] qu’il n’y a pas d’universelle qui ne doive se contenir d’une existence qui la nie » (Autres écrits, p. 451). Ainsi un lien étroit est défini entre les formules de la sexuation et l’assertion selon laquelle il n’y a pas de rapport sexuel, car, dit Lacan, « de rapport […] il n’y a qu’énoncé » (loc. cit., p. 455), le reste est rencontre du réel.

Le séminaire se propose de travailler cette année le rapport dialectique de l’énoncé et de l’énonciation, du dit et du dire, à partir du texte de Lacan « L’étourdit » (1972).

 

Dates, horaires, lieu
Le 2ème jeudi du mois, de 21h00 à 23h00,
au cabinet de Bernard Hubert, 22 rue Édouard-Delanglade, 13006 Marseille.

Comments are Disabled