Marseille, Séminaire

Bernard Hubert (06.46.46.86.54)
hb.hubert.bernard@free.fr
Paul Scalzo (04 42 45 30 71)
paul.scalzo@orange.fr

Nom propre et nomination
l’énonciation, la parole

du 23 au 27 avril 2018

« La relation du nom propre à la voix est à situer dans la structure à double versant du langage vers le message et vers le code, où nous nous sommes déjà référés. C’est elle qui décide du caractère de trait d’esprit du jeu de mots sur le nom propre. » J. Lacan Écrits, note p. 561.

La structure de nomination ― voire le nom propre ― soutient l’énonciation dont se constitue la parole comme fonction d’échange.
La « performance » d’Austin y prend place. Mais jusqu’où va-t-elle ? Dépasse-t-elle l’intension vers l’extension, soit l’objet ? L’évidement en déplace l’évidence et, de là le non-rapport ― fondé du vide opératoire de la signifiance ― en appelle au rapport, mais pour s’y maintenir comme coupure.
Ces questions, et d’autres, seront abordées au travers des thèmes suivants.
1. Le nom propre comme fil rouge du séminaire de Lacan Les problèmes cruciaux de la psychanalyse.
2. La nomination comme fonction intensionnelle accessible extrinsèquement à son opération. L’exemple du trouble de Freud sur l’Acropole.
3. La structure de la parole et la fonction de la jouissance.
4. Nomination et fonction phallique.
5. Nominalismes.

René Lew

Dates, horaires, lieu, inscription
Du 23 au 27 avril inclus 2018, de 21h à 23h00, lieu à préciser.
Accès libre, mais sur inscription auprès de Bernard Hubert ou de Paul Scalzo.

Comments are Disabled