Paris, Midrach

François Ardeven

Midrach laïque
La nature, la vie, le golem

La politique — qui fut avec la lecture d’À l’ombre de Dieu de Michael Walzer le thème de l’an passé — fut très longtemps aveugle à la nature, et l’homme en occident eut besoin de la vaincre, de mille façons. La doctrine des animaux-machines de Descartes autorisa qu’un mur soit dressé entre les hommes et le reste des vivants. Il y eut aussi bien des hommes qui ne furent pas traités comme des hommes, et parfois même pas comme des animaux.
La politique aujourd’hui entend davantage, quoiqu’encore avec difficulté, la leçon de Spinoza, deus sive natura : Dieu, soit la nature.
Le judaïsme, peu occidental par là, n’a jamais considéré qu’il y eut un tel fossé entre les espèces, entre le parlant, le medaber, et les autres créatures. La Bible est peuplée d’animaux pleins d’esprit. On explorera cette année la place qui leur est faite. On s’approchera avec prudence de la conception judaïque de la vie.
Enfin, une partie de l’année sera réservée au mythe du golem, ancêtre de l’intelligence artificielle, qui occupe tant l’humanité aujourd’hui.

Une bibliographie sera indiquée au fur et à mesure comme à l’accoutumée. On lira avec bénéfice l’œuvre d’Elisabeth de Fontenay. Chaque leçon, quoiqu’en lien avec les autres, aura une certaine autonomie.

Dates, horaire, lieu
Un dimanche par mois à 10h00. Dates prévisionnelles :
22 septembre, 13 octobre, 10 novembre et 15 décembre 2019, et 19 janvier, 9 février, 22 mars, 19 avril, 17 mai et juin (non encore fixé) 2020,
au Centre Medem Arbeter Ring, 52 rue René Boulanger, 75010 Paris.
PAF : 10 €, tarifs réduits et abonnements.
Contact : Édith Apelbaum : 06 14 85 01 38.

Comments are Disabled