Posts in Category: Ateliers

Paris, Atelier

Maryan Benmansour, Emmanuel Brassat,
Jean-Claude Fauvin, Frédéric Nathan-Murat,
Pierre Pitigliano, Emmanuel Rosier & Co

Les Négativités

La question des négativités, tel qu’elle se pose dans notre atelier, est une hypothèse de cohérence. Autrement dit, tout discours, mais aussi tout acte, ne valent que par le sort qu’ils réservent au vide. C’est que le vide est au fond de la structure du langage. Toute prise subjective dans cette structure — philosophie, poésie, science, religion, art, politique, psychanalyse — est calée, explicitement ou non, sur un certain statut du négatif à partir duquel elle s’organise positivement. Ce calage sur le schématisme du vide est en tout cas ce qui opère comme hypothèse de cohérence, hypothèse qui est celle du lecteur calé sur le vide du texte, et dans le texte.
Déjà Gorgias dissolvait la philosophie naissante dans le Poème de Parménide, en démontrant la nullité des arguments ontologiques de l’éléate, en visant chirurgicalement les principes logiques mis en œuvre par Parménide pour constituer l’ontologie du Poème. Or, ces principes logiques sont ceux-là mêmes qui fondent tout discours philosophique, théologique, politique et scientifique à travers l’histoire : principe d’identité, principe de non-contradiction, principe du tiers exclu. Gorgias démontre magistralement qu’ils ne sont « rien » : rien comme « substance », mais ne valent que comme rapport (chez lui, social) dans l’acte de parole.
À son tour, Freud énoncera que l’inconscient fait fi de ces mêmes principes, ouvrant (ré- ?) la question de la signifiance et ce contre l’esprit de son temps (logico-positivisme), et encore plus du nôtre qui n’en a pas fini d’instituer un scientisme universel et violent, exclusif des logiques hétérogènes, des dissolutions, des exils.
Je prends le terme de « cohérence » non innocemment, car les « consistancy arguments » sont au principe de la subversion du schématisme de la physique classique par les modèles standards actuels relativistes et quantiques. Ceux-ci se sont en effet construits sur la base de l’éviction progressive du matérialisme ontologique de la science classique, au profit d’une épure de plus en plus radicale uniquement fondée sur l’organisation symbolique du schématisme mathématique. Ainsi, le boson de Higgs, « n’existe pas », n’est « rien » comme dirait un Steven Weinberg avec Gorgias : ce Higgs n’est pas un objet, ni une « particule », c’est une fonction algébrique cohérente avec le formalisme quantique relativiste.

Pierre Pitigliano, mars 2019

Lieu, dates, horaire
10 rue Saint-Antoine, 75004 Paris,
le 3ème jeudi du mois à 21h00, entrée libre.
Contact : Pierre Pitigliano — 0661554115
Frédéric Nathan-Murat — 0148872940.

Paris, Atelier

Jacques B. Siboni
8 pass. Charles Albert,
F75018 Paris
+33 142 287 678
+33 612 536 959

Topologie clinique
Topologos

Il s’agit de partir, chaque fois que cela est possible, de la clinique du sujet et d’inférer une structure topologique qui tendrait à rendre compte de la clinique évoquée.
Il faut bien préciser qu’il s’agit d’un atelier, c’est-à-dire que nous souhaitons que chacun y amène sa pierre. Ou plus précisément son « éclat de bois », puisque l’atelier désignait par le passé un tas d’éclats de bois.

Chaque atelier donne lieu à une captation qui est ensuite mise à disposition sur le site :
http://www.lutecium.org/fr/category/exact-sciences/topology/topologos
ainsi que sur YouTube :
https://www.youtube.com/playlist?list=PL00lTbGU40PbeHjsCjqhtpP33B-2qgQmm https://www.youtube.com/playlist?list=PL00lTbGU40PbPCFoYFYF_eMEtQE_JtLan
Les archives de cet atelier sont accessibles à :
http://www.lutecium.org/fr/category/exact-sciences/topology/topologos

Dates, horaire, lieu
Le 3ème mardi du mois.
Pour plus d’informations, contacter Jacques B. Siboni.
Home Page : http://jacsib.lutecium.org/  
Lutecium pages : http://www.lutecium.org

Paris, Atelier Jeanne Lafont

Jeanne Lafont
06 14 62 61 98
jealaf@wanadoo.fr
6 rue Fizeau, 75015 Paris

Atelier

Fondé sur la notion de posture, je propose un atelier d’imitation d’artistes plus ou moins actuels. La transmission nécessite une mise du sujet de l’inconscient au départ du processus d’appropriation d’un savoir.