Posts Tagged: Dimensions de la psychanalyse

Publication, Hommage à Lacan

Lysimaque

Vient de paraître

Hommage à Lacan

Dimensions de la psychanalyse & Co

Plus de 50 auteurs et leurs contributions

21 cm x 14,8 cm. 624 pp.
25 € + PAF d’envoi : 3 € = 28 €
Pour toute commande,
veuillez remplir le bon de commande ci-joint
et le retourner avec un chèque à la Lysimaque :
7 bd de Denain, 75010 Paris

lysimaque@wanadoo.fr

En l’année 2021 qui célèbre les 120 ans de la naissance de Jacques Lacan, le moins que nous puissions faire est de rendre hommage au continuateur de Freud, au théoricien qui a réaiguisé le tranchant du discours psychanalytique, au praticien attentif à l’éthique de la psychanalyse, à l’inventeur de la « passe », au poète et au scientifique.

Dimensions de la psychanalyse a pris l’initiative de cet hommage, mais tous les auteurs des textes qui composent ce volume n’en sont pas membres. Dépassant tout enclavement institutionnel, des amis et collègues proches nous ont rejoints.

Sommaire

Florence Sztergbaum
Portrait de Lacan

Présentation

In memoriam
Mara Musolino

René Lew
Hommage rendu à Lacan pour ce qu’il a rétabli de logique hétérodoxe du sujet de la psychanalyse

Michel Roussan
Lacan, 120 ans après

Nathalie Bertheux-Épron
Souvenirs de Jacques Lacan

Ivan Segré
Lacan, Foucault et la cabale juive

Enrique Tenenbaum
Quelqu’un qui a appris à lire

Jean-Charles Fébrinon-Piguet
Du prochain qui n’accompagne pas

José Guey
Sentiers psychanalytiques

Philippe Chaillou
Image à la con

Gérard Crovisier
L’impact de ma rencontre avec la psychanalyse en quelques mots…

Jean-Pierre Renaud
Lacan, quatre à quatre + un

Amîn Hadj-Mouri
Une hérésie (RSI) radicale et exigeante !

Benoît Laurie
Entrelacs en discours

Abdou Belkacem
Survivra-t-elle quand je serai mort ?

Jean-Jacques Rassial
Hommage fait à Lacan de l’intransmissibilité de la psychanalyse
Réminiscences de 1978

Frank Grohmann
Une pratique pour la psychanalyse
Remarques à l’occasion du 40ème anniversaire de la mort de Jacques Lacan

María Borgatello de Musolino
Il y a un savoir propre dans le Réel

Jeanne Lafont
Le latin de Jacques Lacan

François Ardeven
Prudence

Nestor A. Braunstein
Artaud – Lacan

Daniel Paola
Pasar por la escritura de Lacan
Passer par l’écriture de Lacan

Sandrine Aumercier
Est-ce le « monde » dont nous voulons ?

Claude Eisenberg
La fonction grand-paternelle

Emmanuel Brassat
Tel qu’en lui-même l’éternité le change

Frédéric Dahan
Lacan…le palim(p)seste ?

Maricruz Pérez
Lacan …su obra… subsiste, persiste, insiste
Lacan… son œuvre… subsiste, persiste, insiste

Mauricio Maliska
Du Lacan lacanien au Lacan freudien

Albert Maitre
Une étude du Massacre des Innocents de Poussin

Bernard Hubert
Pourquoi la lettre ?

Augustin Giovannoni
Les modes du regard artistique chez Spinoza
Note adjointe à la fonction signifiante de création chez Lacan

Peter Dyck
Lacan passant ?

Martin Roth
Intime Lacan

Michel Thomé
Des nœuds et des entrelacs

Jean-Charles Cordonnier
À lacantonade

Cecilia Domijan
El olvido de LOM. ¿ Homofonía o etimología ?
L’oubli de LOM. Homophonie ou étymologie ?

Silvana Tagliaferro
Caos, Maelström y tourbellinos
Chaos, maelström, tourbillons et éclairs

Felipe Bastidas López
En torno a Lacan
Au-tour de Lacan

Cecilia Hidalgo
volviendo a Lacan
retour à Lacan

Raymond Dany et Jean Périn
Un éloge à Lacan

Andrés Osorio
Del trabajo per via di porre al trabajo per via di levare
Du travail per via di porre au travail per via di levare

Elsa Andrade Heymann
Lacan, lector de Freud… La letra, la poética del trazo
Lacan, lecteur de Freud… La lettre, la poétique du trait…

Luciano Elia
Hommage à Lacan, depuis le Brésil

Osvaldo Cariola
Désir d’analyste

Gustavo Valarezo
Le ton beau de Lacan
Le ton beau de Lacan

Patricia León
Moi, je suis freudien

Pierre Smet
Hommages de Lacan

Julia Debray
Lacan littéraire (avant tout)

Elisabeth Lagache
Profession de foi

Thierry Beaujin
Votre immortel amant

Franck Ancel
Lacan XXI

Wolfgang Brumetz
Quadriparti

Annexe

María Borgatello de Musolino
El orden torbellinario del caos en las disipaciones de lo inconsciente
L’ordre tourbillonnaire du chaos dans les dissipations de l’inconscient

Paris, Colloque

Dimensions de la psychanalyse
dimpsy@wanadoo.fr

les 2 et 3 octobre 2021

Impuissance et impossibilité en psychanalyse

Des discours à l’acte psychanalytique

Quel rapport des discours à l’acte psychanalytique ? Comment interviennent l’impossibilité et l’impuissance que Lacan y situe ? Comment ces modalités impliquent-elles l’acte lui-même ? En quoi la formalisation lacanienne des discours intervient-elle dans la pratique tout compris de la psychanalyse ? Qu’est-ce que les autres discours que celui de l’analyste induisent dans cette pratique ?

L’impuissance est celle qu’occasionne le faux face à la vérité qui parle et qui est seule productrice tant d’un sujet que d’un réel renouvelés. C’est dire que la vérité est poétique, et ne peut être que poétique, si elle est bien celle de la parole. Par contre le faux, comme l’Autre jouissance, est ce qu’il ne faudrait pas ; ou plus exactement ce qui malheureusement ne faut pas (ne choit pas) du fait de colmater la faille inhérente à la signifiance. Et c’est, dans sa massivité, en quoi il détermine l’impuissance à produire. Dans tout cela il faut entendre qu’il existe divers modes, diverses logiques, diverses structures de vérité — et pareillement pour le faux. N’y aurait-il qu’un seul type d’impuissance ? Qu’on pense aux divers modes de sidération psy-chotique (anidéisme, catatonie, athymhormie) ou aux divers modes d’inhibition névrotique touchant les différents types d’objet a, y compris au-delà des quatre-plus-un de Lacan (tergiversations obsessionnelles, paralysies phobiques, stagnation des conversions hystériques…).
Pour Lacan, précisément, dans les schémas des discours, l’impuissance et l’impossibilité ne sont cependant pas superposées. Aussi avons-nous à décoller de l’impuissance l’impossibilité. Comme l’on distingue névroses et psychoses, y compris à les relier.
Le plus étonnant est que l’impossibilité opère dans ce cas où un passage — et souvent nécessaire — laisserait entendre l’inverse :
 de S1 à S2 dans le discours du maître
 et de a à S/ dans celui de l’analyste.
Voilà ce qui est offert à la discussion. Ne serait-ce qu’à discuter de l’holophrase, en particulier dans la psychose, ou à reprendre la raison fonctionnelle du fantasme. Mais aussi pourquoi appeler « impuissance » le « retour »
 de S/ à S1 dans le discours universitaire,
 et celui de S2 à a dans le discours hystérique ?
On peut y voir respectivement la détermination de la passe et celle de la cure. Peut-être qu’il s’agit, avec l’impossibilité, de noter l’absence de lien entre l’agent et l’autre (ou entre le semblant et l’Autre).
Semblablement, avec l’impuissance, il ne peut s’agir que de ce qui falsifie la position du sujet vis-à-vis de la signifiance ou celle du signifiant vis-à-vis de l’objet cause du désir.

René Lew
12 avril 2020/21 avril 2021

Programme

Samedi 2 octobre
matin : 9h30
— René Lew : Dialectique du « signifiant polonais » avec l’impossibilité et l’impuissance dans les discours
— François Leroux : De la résilience inhérente au discours capitaliste
— Emmanuel Brassat : Puissance et actualisation de l’impossible

après-midi : 14h
— Florence Sztergbaum : Faire sauter les barrières
— Gérard Crovisier : Au-delà du tétraèdre des 4 discours
— Daniel Paola (Buenos Aires) : Du plus de jouir à l’objet a

Dimanche 3 octobre
matin : 9h30
— Marc Saint-Paul : Sur les tétraèdres orientés des quatre discours de Lacan
— Pierre Smet (Bruxelles) : Foi et vertus salutaires de la parole au-delà de l’impuissance et de l’impossibilité ?
— Sarah Schulmann : Pouvoir de l’impuissance

après-midi :14h
— Frédéric Dahan : Dispositif, discours et disparition
— Michel Roussan : Psychologie des foules, nudge, quatre ou cinq discours : l’Un-passe au politique ?
— Augustin Giovannoni : Lacan et Derrida. Sur la passion de la vérité

***

Lieu, horaires, inscription
IME Ambroise-Croizat, 6 rue Ambroise-Croizat, 93400 Saint-Ouen-sur Seine, le samedi 2 octobre 2021 de 9h30 à 16h, et le dimanche 3 octobre de 9h30 à 17h.
Inscription : 80 € (entrée libre pour les étudiants et les demandeurs d’emploi)
à l’ordre de :
Dimensions de la psychanalyse, 10 avenue Charles-Floquet, 75007 Paris.

Paris, Séminaire

Dimensions de la psychanalyse
René Lew
06 12 12 85 97

Préparation du colloque de 2021,
en trois dimanches de 11h à 13h

Impuissance et impossibilité en psychanalyse

Des discours à l’acte psychanalytique

Paris, Séminaire

Dimensions de la psychanalyse
Frédéric Nathan-Murat
06 80 90 99 65

Psychanalyse et politique

le dimanche de 11h à 13h

Politiques de la lettre

Paris, Séminaire

Dimensions de la psychanalyse

Séminaire de lecture
D’un Autre à l’autre

Le dimanche de 9h30 à 11h

Nous poursuivons pour la cinquième année une lecture ordonnée du séminaire de Jacques Lacan.
Dans la suite de l’effet d’après coup des années précédentes où cette lecture s’est révélée produire un « séminaire de l’association », je continue la tâche.
Nous avançons très lentement, une page voire deux par rencontre, parce que chaque aspérité du texte donne lieu à des échanges entre nous, des précisions de vocabulaire ou de sens, quelquefois de vraies disputes (au sens médiéval) et nous les privilégions largement.
Ce n’est pas si évident que l’on se comprenne, ni même que l’on parle de la même chose sous les mêmes mots. À se frotter ainsi, dans l’actuel du dire, il me semble que se forme une communauté de travail, un lieu où la spécificité de l’offre de Dimensions de la psychanalyse dans le tourbillon des associations lacaniennes actuelles se précise. À charge pour chacun d’y venir pour parler.
« Le dispositif reste le même : lecture à haute voix et commentaire des points qui font question. La participation de chacun/e est souhaitée ; telle était la règle lors des réunions de la Société du Mercredi chez Freud. Si je le rappelle une fois encore… c’est pour ceci : nulle avancée sinon en refondant », comme le formulait J.-C. Cordonnier.

Avec plaisir, Jeanne Lafont

Lieu, dates, horaire
À l’IPT, 83 boulevard Arago, 75014 Paris, salle 11, les dimanches 11 oct., 8 nov., 6 déc., 2020 et 10 janv., 14 mars, et 11 avril 2021,
de 9h30 à 11h. Accès libre.