Posts Tagged: Impuissance et impossibilité

Paris, Colloque

Dimensions de la psychanalyse
dimpsy@wanadoo.fr

les 2 et 3 octobre 2021

Impuissance et impossibilité en psychanalyse

Des discours à l’acte psychanalytique

Quel rapport des discours à l’acte psychanalytique ? Comment interviennent l’impossibilité et l’impuissance que Lacan y situe ? Comment ces modalités impliquent-elles l’acte lui-même ? En quoi la formalisation lacanienne des discours intervient-elle dans la pratique tout compris de la psychanalyse ? Qu’est-ce que les autres discours que celui de l’analyste induisent dans cette pratique ?

L’impuissance est celle qu’occasionne le faux face à la vérité qui parle et qui est seule productrice tant d’un sujet que d’un réel renouvelés. C’est dire que la vérité est poétique, et ne peut être que poétique, si elle est bien celle de la parole. Par contre le faux, comme l’Autre jouissance, est ce qu’il ne faudrait pas ; ou plus exactement ce qui malheureusement ne faut pas (ne choit pas) du fait de colmater la faille inhérente à la signifiance. Et c’est, dans sa massivité, en quoi il détermine l’impuissance à produire. Dans tout cela il faut entendre qu’il existe divers modes, diverses logiques, diverses structures de vérité — et pareillement pour le faux. N’y aurait-il qu’un seul type d’impuissance ? Qu’on pense aux divers modes de sidération psy-chotique (anidéisme, catatonie, athymhormie) ou aux divers modes d’inhibition névrotique touchant les différents types d’objet a, y compris au-delà des quatre-plus-un de Lacan (tergiversations obsessionnelles, paralysies phobiques, stagnation des conversions hystériques…).
Pour Lacan, précisément, dans les schémas des discours, l’impuissance et l’impossibilité ne sont cependant pas superposées. Aussi avons-nous à décoller de l’impuissance l’impossibilité. Comme l’on distingue névroses et psychoses, y compris à les relier.
Le plus étonnant est que l’impossibilité opère dans ce cas où un passage — et souvent nécessaire — laisserait entendre l’inverse :
 de S1 à S2 dans le discours du maître
 et de a à S/ dans celui de l’analyste.
Voilà ce qui est offert à la discussion. Ne serait-ce qu’à discuter de l’holophrase, en particulier dans la psychose, ou à reprendre la raison fonctionnelle du fantasme. Mais aussi pourquoi appeler « impuissance » le « retour »
 de S/ à S1 dans le discours universitaire,
 et celui de S2 à a dans le discours hystérique ?
On peut y voir respectivement la détermination de la passe et celle de la cure. Peut-être qu’il s’agit, avec l’impossibilité, de noter l’absence de lien entre l’agent et l’autre (ou entre le semblant et l’Autre).
Semblablement, avec l’impuissance, il ne peut s’agir que de ce qui falsifie la position du sujet vis-à-vis de la signifiance ou celle du signifiant vis-à-vis de l’objet cause du désir.

René Lew
12 avril 2020/21 avril 2021

Programme

Samedi 2 octobre
matin : 9h30
— René Lew : Dialectique du « signifiant polonais » avec l’impossibilité et l’impuissance dans les discours
— François Leroux : De la résilience inhérente au discours capitaliste
— Emmanuel Brassat : Puissance et actualisation de l’impossible

après-midi : 14h
— Florence Sztergbaum : Faire sauter les barrières
— Gérard Crovisier : Au-delà du tétraèdre des 4 discours
— Daniel Paola (Buenos Aires) : Du plus de jouir à l’objet a

Dimanche 3 octobre
matin : 9h30
— Marc Saint-Paul : Sur les tétraèdres orientés des quatre discours de Lacan
— Pierre Smet (Bruxelles) : Foi et vertus salutaires de la parole au-delà de l’impuissance et de l’impossibilité ?
— Sarah Schulmann : Pouvoir de l’impuissance

après-midi :14h
— Frédéric Dahan : Dispositif, discours et disparition
— Michel Roussan : Psychologie des foules, nudge, quatre ou cinq discours : l’Un-passe au politique ?
— Augustin Giovannoni : Lacan et Derrida. Sur la passion de la vérité

***

Lieu, horaires, inscription
IME Ambroise-Croizat, 6 rue Ambroise-Croizat, 93400 Saint-Ouen-sur Seine, le samedi 2 octobre 2021 de 9h30 à 16h, et le dimanche 3 octobre de 9h30 à 17h.
Inscription : 80 € (entrée libre pour les étudiants et les demandeurs d’emploi)
à l’ordre de :
Dimensions de la psychanalyse, 10 avenue Charles-Floquet, 75007 Paris.

Paris, Séminaire

Dimensions de la psychanalyse
René Lew
06 12 12 85 97

Préparation du colloque de 2021,
en trois dimanches de 11h à 13h

Impuissance et impossibilité en psychanalyse

Des discours à l’acte psychanalytique