Posts Tagged: Pierre Smet

Bruxelles, Journées de travail

Acte Psychanalytique
Pierre Smet
+32/(0)476 33 29 39
pierresmet@skynet.be

Les journées de mars

De la difficulté et de la question : quelle mise au travail ?

Les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020

Qu’est ce qui peut aujourd’hui être reconnu comme difficulté tant dans la théorie que dans la pratique analytique ? Comment en arrive-t-on à pouvoir, depuis une difficulté, poser une question ?
De plus en plus les discours de toute obédience définissent, pour en tirer exclusivité, tant ce qui peut être reconnu comme difficulté, que ce qui peut faire question. Cette reconnaissance passe notamment par un rejet de la nosographie, un rejet des concepts au profit d’une communication « compréhensible ». Le texte, la lecture sont critiqués car ils sont considérés comme producteurs de dogmatisme, voire de sectarisme. Ce sont l’efficacité, la rapidité et le résultat qui occupent les places primordiales. Au sein même du champ analytique les mises au travail varient, voire s’opposent ou s’excluent.
Qu’est-ce qu’une mise au travail tant dans la pratique, que dans la théorie analytique ?

Lieu, dates, horaires, inscription
Le Sas, service de santé mentale, 85 rue de la Marne, 1140 Evere. Le samedi 28 mars de 14h00 à 17h00 et le dimanche 29 mars de 10 à 13h. Entrée : 15 €. S’inscrire auprès de Pierre Smet.

L’impact de mai 68 sur la psychanalyse

Vient de paraître

L’impact de Mai 68 sur la psychanalyse

Actes du colloque de Dimensions de la psychanalyse des 30 septembre et 1er octobre 2017

François Ardeven, Emmanuel Brassat,
Jean-Charles Cordonnier, Yann Diener,
Jean-Claude Fauvin, José Guey, Amîn Hadj-Mouri,
Karim Jbeili, Simone Lamberlin, René Lew,
Jean-Jacques Moscovitz, Frédéric Nathan-Murat,
Thierry Simonelli, Pierre Smet

© Lysimaque, 2019. ISSN 2609-0880. ISBN 978-2-906419-30-8. 21 x 14,8. 253 pp. 20 €.

En quoi Mai 68 a-t-il modifié la psychanalyse ne serait-ce qu’au travers du discours de Lacan ? Aujourd’hui la distance d’avec les « événements » de mai 68 ― et leur cinquantenaire ― implique une gageure : peut-on « éprouver » encore les En-Je (Lacan) de ce « joli mai » ? Ouverture et fermeture rapides (mais la Commune de Paris a duré à peine plus de deux mois, avec d’autres enjeux ― et les Versaillais sont toujours sur la brèche). Peut-on saisir avec un tel délai ce qui subsiste de ce qu’a été ce chamboulement (qui plus est au moins européen) ?

Pour toute commande, veuillez vous adresser à la Lysimaque
lysimaque@wanadoo.fr

 

Bruxelles, Journée de travail

Acte Psychanalytique

Pierre Smet
+32/(0)476 33 29 39
Peter Dyck
+32/(0)497 51 76 84

Les journées de mars
Passe, fin d’analyse, finalité de la psychanalyse, communauté, collectif

Les samedi 23 et dimanche 24 mars 2019

Dans la perspective d’un troisième temps de la psychanalyse proposé par J. Nassif, où l’accent d’importance du témoignage est exclusivement mis sur l’analysant (gérondif) dans une certaine formalisation d’une passe, plus que jamais la question de la fin d’analyse et de la finalité de la psychanalyse en général est mise en avant.